avis lecture livre Dumplin

Quel livre pour bien commencer l’année ?

Qui que vous soyez, il y aura toujours quelqu’un de plus beau, de plus intelligent ou de plus mince. 

Julie MURPHY.

Venant de terminer un roman qui m’a mis une véritable claque, je ne peux que vous le recommander : il s’agit de Miss Dumplin de Julie Murphy. Un très beau texte qui prône la tolérance et que je vous invite à lire pour bien commencer l’année (d’autant qu’il s’agit d’un best-seller aux USA). Vous y retrouverez des thèmes forts : le pouvoir du regard des autres, le deuil, les premiers émois amoureux et l’amitié. La vraie, la loyale, celle que le temps ne détruit pas.

Avis lecture « Miss Dumplin » – SOMMAIRE

Miss Boulette

Sachez avant tout que je ne lis que rarement des récits ayant pour protagonistes des lycéens (je dois être trop vieille pour m’identifier aux personnages). Le fait est qu’au détour d’un rayon, je suis tombée sur la couverture de Miss Dumplin. Son côté papier glacé ainsi que son dessin m’ont intrigué avant que le résumé ne finisse de me convaincre.

Le titre original de l’œuvre, « Dumplin’ », signifie « Boulette ». Il s’agit du surnom que la mère de l’héroïne lui donne depuis sa naissance.

Willowdean (Will pour les intimes) est une jeune fille de 16 ans qui se présente elle-même comme grosse. Ce mot n’est pas une insulte pour elle, juste le nom qui correspond à sa morphologie. Elle est née ainsi et assume parfaitement ses rondeurs naturelles et sa cellulite.
Cellulite qui, rappelons-le, est programmée dans nos gènes féminins pour créer une réserve graisseuse en vue de nourrir nos éventuels enfants. Les masculinistes seront ravis d’apprendre qu’il y a bien une prédisposition biologique mais du coup on repassera sur les diktats de la mode qui nous imposent de perdre cette peau d’orange disgracieuse.

Bref, la vie de Will bascule le jour où elle tombe amoureuse. Les limites de la société surgissent alors, son rapport à son corps change. Lorsque son coup de cœur la prend dans ses bras, elle ne pense plus qu’aux mains du beau gosse sur ses bourrelets et se sent gênée pour la première fois de sa vie. Les mecs comme lui ne sortent pas avec les filles comme elle. Will n’est pas prête à en assumer toutes les conséquences, ni à croire que son copain peut encaisser.

En parallèle, elle s’éloigne un peu d’Ellen, sa meilleure amie qui a eu la chance de naitre grande et belle et qui ne semble pas la comprendre. En pleine révolte, Will va s’opposer à sa mère en s’inscrivant au concours de beauté que cette dernière organise chaque année. Un pied de nez à tous ceux qui souhaitent lui imposer une place dans cette petite bourgade du Texas. Et elle entrainera avec elle d’autres rebelles montrées du doigt au sein de son école. Nous suivons alors leur parcours chaotique dans ce monde de paillettes.

Le jugement des autres

On se sent tous mal dans notre peau à un moment donné de notre vie et celui qui affirme le contraire a un problème plus grave. Mieux vaut parfois se remettre en question pour tester sa volonté que d’être trop narcissique.  En lisant ce livre, on replonge dans ces moments-là mais on se dit aussi qu’on n’a pas à se plaindre, qu’il y a toujours pire.
On a de nouveau l’âge où on se trouve soit du côté des élèves populaires, soit de celui qui ne rentrent pas dans les cases.

On rit et on souffre avec Will sous le jugement permanent des autres. Le texte est juste, piquant et cela fait du bien.
Vous savez la fille beaucoup plus maigre que vous qui se plaint à vos côtés qu’elle doit perdre un os des kilos ? Cette fille qui vous tape sur les nerfs parce que vous ne pouvez vous empêcher de faire la comparaison en ayant l’impression qu’elle vous juge ? Eh bien cette fille, vous avez pu l’être vous-même un jour sans vous en rendre compte.
Depuis notre enfance on nous bassine avec des normes et il peut être difficile d’ôter nos œillères même en ayant conscience d’en avoir.

Pour moi ce livre n’est pas qu’une ode à la différence mais à la normalité. Ou en tous cas, à ce qui devrait être considéré comme la normalité. Si nous naissons tous différents selon une loterie, ce n’est pas pour devoir devenir tous identiques par la suite.
Plutôt que d’imposer des lectures scolaires parfois ennuyantes, les lycées devraient intégrer ce genre de livre dans leur programme. C’est l’occasion de découvrir un peu de la culture texane avec un vrai sujet de fond.

Extraits choisis

Je n’en dirai pas plus sur l’environnement de Will sous peine de vous gâcher tout le plaisir mais je vous laisse ici quelques extraits :

  • « Parfois j’ai l’impression de tout savoir sur tout. D’avoir retourné toutes les pierres existantes pour regarder dessous. Et puis il se passe un truc comme ça, qui me rappelle à quel point mon univers est minuscule. »
  • « Toute ma vie, les gens ont fait des commentaires sur mon corps, et si j’ai appris quelque chose en vivant dans ma propre peau, c’est que nul n’a le droit de juger un corps qui ne lui appartient pas. Gros, maigre, grand, petit- peu importe. »
  • « J’ai perdu beaucoup de temps dans ma vie. J’ai accordé trop d’importance à ce que les gens allaient dire ou penser. […] Toi tu ne vas pas commettre la même erreur. Tu vas profiter de la leçon que j’ai tiré de tout ce temps perdu. »
  • (À propos de la perte de virginité) : « On était en train de faire ces trucs d’adultes, et on était toujours nous-mêmes. On rigolait et on plaisantait. Je m’attendais à devenir une toute nouvelle personne, à me sentir complètement changée, mais non. C’était toujours ce bon vieux moi, même si je venais de prendre une décision sur laquelle je ne pourrais jamais revenir. »

Du best-seller au film

Avant de tomber sur ce livre, je n’en avais jamais entendu parler. Apparemment, ce fut un tel succès outre-Atlantique qu’une adaptation cinématographique a été tournée (avec Jennifer Aniston dans le rôle de la mère pour les éventuels fans). Le film étant encore disponible sur Netflix, j’ai bien entendu saisi l’occasion pour le regarder.

En toute objectivité, si je n’avais pas lu le livre je pense que j’aurais adoré le film. J’ai beaucoup apprécié le show du concours de beauté, notamment la scène où les filles dansent toutes ensemble, celles en courbes et celles en courbes plus importantes. Elles sont belles et elles s’éclatent.
Néanmoins, j’ai été déçue par ce passage du papier à l’écran comme bien souvent. Certes, on ne peut pas tout montrer (d’où la mention « basé sur le livre de ») mais le but doit être de retranscrire l’ambiance et le message du texte. Or, cette version plus épurée de Miss Dumplin reste politiquement correcte pour espérer un meilleur accueil du public. On n’y retrouve pas tous les personnages et les scènes sont quelque peu différentes. Je n’ai pas trouvé cela assez creusé, il y a des raccourcis faciles. J’en ai retenu deux grosses déceptions.

Tout d’abord, dans le film Ellen est complètement différente physiquement. Qu’elle passe de blonde à brune peu importe, mais de grande à « normale », ça ne passe pas. L’autrice du livre prend l’exemple d’El si parfaite pour démontrer que malgré tout elle subit des moqueries parce qu’elle sort avec un mec plus petit qu’elle. Et pourtant à l’écran, elle fait une tête de moins que son copain. Cherchez l’erreur…

Quant à la mère de Will, personnage ô combien important, il est bien trop gentil et repentant dans le film par rapport au roman. On n’y retrouve pas la confrontation réelle qui existe entre elles pouvant aller jusqu’à des paroles blessantes. Jadis grosse elle aussi, la mère de Will aime rappeler qu’elle a eu la chance de changer et d’être élue Miss des années auparavant. Ce souvenir étant la plus belle réussite de sa vie, elle incite sa fille depuis toute petite à faire des régimes.

J’avoue que cela m’agace un peu cette façon de lisser les choses lorsqu’il y a trop d’aspérités qui dépassent mais si vous n’avez pas le goût de lire des centaines de pages, le film passe bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.