box litteraire retour d'expérience

Quelle box littéraire choisir ?

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe en nous.

Jules RENARD.

Vous êtes livrovore et aimez passer toute l’année entouré de livres ? Vous déprimez de ne plus pouvoir écumer les salons littéraires depuis un an à cause de la crise sanitaire ? Craquez pour les box livresques ! Il y en a plein au choix et je vous fais ici un retour d’expérience.

Box littéraire – SOMMAIRE

Abonnement littéraire : une surprise par mois dans la boîte aux lettres

Je ne sais pas vous, mais personnellement, j’ai toujours adoré recevoir des colis à la maison. Recevoir de temps à autre une jolie surprise fait toujours plaisir sans pour autant être frappé de trouble d’achat compulsif. Alors si en plus le carton comporte un livre !

Oubliez les produits cosmétiques, oubliez les fringues, moi ce que je veux prend de la place et comporte des centaines de pages. Oui parce que je suis de la vieille école. J’ai besoin de caresser la couverture, de tourner les feuilles de papier, d’y glisser un joli marque page et d’emporter mon bouquin partout avec moi. Certes, un ebook coûte moins cher qu’un broché et le stockage ne devient plus un problème, mais je suis incapable de lire sur écran. Après une semaine complète de travail salarié sur ordinateur parfois suivie d’une séance d’écriture toute personnelle, je suis trop fatiguée pour utiliser une liseuse. Et puis, cela me force à faire baisser ma PAL (Pile à lire) et à trier ma bibliothèque pour ne garder que mes coups de cœur littéraires.

Il y a quelques mois, j’ai donc tenté pour la première fois la box littéraire. Cela faisait un moment que certaines me faisaient de l’œil et j’ai longtemps hésité entre Glory Book Box, Once Upon a Book, Le Ptit Colli et la Kube. J’ai finalement opté pour cette dernière.

Coffret livre personnalisé : le test de la Kube

Pour commencer, son fonctionnement est simplissime. Le site Internet est très bien fait, l’abonnement est modulable et la résiliation se fait sans heurt. Un service de tchat en ligne est également disponible, ce qui est appréciable lorsque l’on a une question.

J’ai choisis la formule d’abonnement sur trois mois au lieu de m’engager pour un an complet car je sais que j’adore acquérir de nouveaux livres mais que le temps me manque ensuite cruellement pour les lire. J’ai pris l’option box mensuelle avec un livre de poche et son lot de petites surprises inédites.

Le concept me plaisait énormément : on allait m’attribuer un libraire dédié qui m’enverrait chaque mois un livre de son choix en fonction de mes goûts. Un accompagnement personnalisé qui me permettrait de découvrir des pépites inconnues (du moins, c’est ce que je m’étais imaginé).

Pleine d’enthousiasme, j’ai donc soigneusement rempli mon espace Kube en rentrant le nom des auteurs que j’affectionne. Cette démarche permet de donner quelques pistes à notre libraire tout en s’assurant qu’il ne nous envoie pas un roman déjà lu. De même, l’historique des envois de livre reste enregistré pour éviter les doublons.

En outre, chaque mois il est possible de remplir son envie lecture du moment en orientant sur le style recherché ou bien de laisser carte blanche à son libraire. Un tel système vend du rêve… mais le résultat fut décevant de mon côté.

Une box livre Kube pas toujours pertinente

Le site de Kube vante un suivi personnalisé et pourtant mon libraire a changé d’un mois à l’autre. Je n’ai pas trop compris l’intérêt de la démarche. Il semblerait aussi que certains soient plus attentifs que d’autres malgré les précisions apportées chaque mois concernant les envies lectures.

Ma première demande était un roman dans n’importe quel genre, pourvu que ce ne soit pas de la Science-Fiction pure ou du Young Adulte. J’ai reçu « Le passe miroir, Livre 1 » de Christelle Dabos. Le premier tome d’une saga réputée comme étant justement du Young Adult ! Première déception.

Ma seconde demande était un roman de type Feel Good/ Chick Lit porté par une héroïne et en un seul tome. J’ai reçu « Sans nouvelles de Gurb » d’Eduardo Mendoza. Une sorte de satire écrite en 1990, un truc pas du tout en rapport selon moi. Seconde déception.

Enfin, ma troisième demande était une romance historique en un seul tome d’un auteur contemporain. On m’a d’abord prévu en expédition un livre présenté comme une saga que j’ai refusé en rappelant que je préférais un one-shot. J’ai alors reçu « Le cœur converti » de Stefan Hertmans, livre que je n’ai pas encore eu le temps de commencer. Toutefois, cela a été la déception de trop. Je n’ai pas renouvelé mon abonnement.

En creusant un peu plus, j’ai été surprise de constater qu’aucune librairie de ma région ne faisait partie du réseau de la Kube. Moi qui voulais soutenir les passionnés locaux, c’était raté. Aveuglée par mon impatience, j’ai également oublié que les libraires (ayant un espace restreint) ont le plus souvent des livres distribués par les gros pontes du secteur. Si je voulais recevoir des classiques littéraires ou les best-sellers du moment, il me suffisait de faire un tour sur le net au lieu de prendre ce type d’abonnement.

Box littéraire Kube, mon verdict

J’adhère totalement à ce système d’abonnement littéraire mais, à mon sens, il est important de bien savoir ce que l’on cherche comme prestation. Étant une lectrice régulière, je suis forcément moins bon public que d’autres et j’ai une idée précise de ce que je veux découvrir. Beaucoup trop pour ce type d’offre.

Selon moi, le coût est important et le résultat pas au rendez-vous. Certes, il comporte les frais de port et quelques cadeaux mais au final, si j’achète tout séparément, cela me revient moins cher. J’ai la chance d’avoir une très bonne bibliothèque à côté de chez moi qui peut me conseiller et une librairie associative auprès de laquelle j’achète ensuite mes livres préférés. Ce type d’abonnement n’est donc pas adapté pour moi alors qu’il pourrait l’être pour quelqu’un de plus isolé.

En bref, ma demande était trop spécifique pour obtenir satisfaction. Était-ce un manque de chance ? Étais-je bien réceptive à ce moment-là ?
En fin de compte, je serais plutôt du genre à craquer pour un coffret littéraire une ou deux fois dans l’année comme ceux que l’on retrouve sur les sites des éditeurs français.  

Les box livresques des éditions Elixyria

À l’heure actuelle, la tendance est aux goodies : ce sont de petits cadeaux personnalisés pour récompenser la fidélité des clients des marques. D’ailleurs, certaines maisons d’édition françaises n’hésitent pas à jouer le jeu en déclinant des objets dérivés en rapport avec les livres commandés. Notamment, lors des grands évènements du calendrier. Les éditions Elixyria par exemple se plient en quatre pour chouchouter leurs lecteurs et proposer de superbes box littéraires : à Noël, à la Saint Valentin…
Ce sont des éditions limitées comprenant des livres au choix avec plein de présents à côté à prix imbattable : des bijoux, des marques pages originaux, du bon thé, etc. Emballées avec soin et remplies de surprises, ces box livre sont vraiment de superbes cadeaux à offrir ou se faire offrir.

D’autre part, c’est une valeur sure. Vous choisissez vous même le livre et cela peut tout à fait être une des sorties littéraires du mois. Ce n’est pas un coup marketing pour vider du stock mais une véritable offre pour faire plaisir aux grands lecteurs. Quant aux surprises qui sont glissées dedans, elles valent le détour.

On sait ce que représente un budget livre et, même si la culture n’a pas de prix, autant en profiter quand il y a ce genre d’opération.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.