guide cartes pokemon pour parents

Cartes Pokémon : guide rapide pour parents en détresse

Nous sommes de retour. Pour vous jouer un mauvais tour. 

La TEAM ROCKET

Votre enfant ne cesse de vous rebattre les oreilles avec sa nouvelle passion pour les Pokémon ? Il vous supplie de lui acheter des cartes avec des reverse et des Vmax mais ces termes vous sont inconnus ? Pas de panique ! Pour avoir été dans ce cas, je vous livre ici quelques bases pour ne pas finir en PLS.

Mode d’emploi cartes Pokémon – SOMMAIRE

Pokémon : une mode qui dure depuis des années

Déjà quand j’étais gamine, il y avait le dessin animé avec Sacha le héros et Pikachu son Pokémon qui l’accompagnait partout. Et puis il y avait la mythique Team Rocket qui apparaissait toujours pour leur compliquer la vie en déclamant leur super refrain qu’on connaissait tous par cœur. Le phénomène n’a cessé de prendre de l’ampleur depuis, et en 2016, l’application mobile Pokémon Go a fait le buzz. Mais si ! Vous savez, le fameux jeu vidéo fondé sur la géolocalisation et la réalité augmentée. Se déplacer avec son téléphone revenait à se déplacer dans le jeu et on voyait des gens dégainer leur portable à tout va. Certains lieux de chasse ont même créé quelques complications, tout comme certains dresseurs un peu trop assidus tentant d’attraper des Pokémon au volant.

Eh bien, en 2021, ce sont les cartes à collectionner qui explosent. En tous cas, ces derniers mois c’est la grande mode dans les cours de récréation depuis que le dispositif covid s’est allégé. Les enfants ont de nouveau le droit d’amener des objets pour les échanger à l’école. Ramoutcho qui est en CE2 ne connait pas les règles de ce jeu de cartes mais en réclame pour les montrer à ses copains. Quant à Miss Asticot qui en moyenne section de maternelle, elle aussi veut des cartes Pokémon. Pour faire comme son grand frère, mais également parce que le traditionnel « Plouf Plouf, 3 petits cochons pendus au plafond […] » a été remplacé par «Plouf Plouf, Pikachu est malade. On doit l’emmener à l’hôpital. L’hôpital est fermé, Pikachu va exploser au bout de 3. 1, 2, 3… ». Le marketing est dans les détails…  

Et nous pauvres parents que faisons-nous ? Nous craquons sous la pression. Nous voulons leur faire plaisir afin qu’ils ne restent pas sur le carreau par rapport aux autres élèves. Plein de bonne volonté, nous décidons d’acquérir quelques cartes Pokémon en dehors des périodes d’anniversaire… Mais c’est là que ça se complique : faire son choix est un véritable casse-tête tellement il existe de séries de cartes. Et par-dessus le marché, il semblerait qu’il y ait une pénurie dans certains commerces. Les magasins Micromania et les bureaux de tabac sont dévalisés tandis que les prix s’envolent sur le Net. Sans compter que certains vendeurs peu scrupuleux vous refourguent de fausses cartes. Bref, c’est une vraie jungle.

Cartes Pokémon : comment ça fonctionne ?

Encore ignorante il y a de ça quelques semaines, je ne vais pas vous faire tout un speech sur les règles du jeu de cartes Pokémon, vous inventorier toutes les séries existantes, ou encore vous indiquer quelles sont les plus chères sur le marché. Je vais juste vous donner les grandes lignes pour y voir plus clair.

Tout d’abord, les 8 points à retenir :

  • On parle de jeu de cartes TCG (Trading Card Game) ou JCC (Jeu de Cartes à Collectionner).
  • La base du jeu repose sur différentes catégories de cartes : les cartes Pokémon de base (petites bestioles toutes mignonnes qui évoluent pour gagner en puissance), les cartes évolution, les cartes dresseurs et les cartes énergie.
  • Le but du jeu est de faire s’affronter des Pokémon, de remporter des combats et de capturer les adversaires. 
  • Il existe un nombre incalculable de Pokémon car de nouvelles séries sortent sans cesse : Soleil et Lune, Épées et Boucliers, Wizards… Et ces séries-là sont ensuite déclinées en une dizaine d’extensions (qui comporte chacune une centaine de nouvelles cartes).
  • Il existe jusqu’à 11 cartes énergie différentes : plante, feu, eau, électrique, fée, psy, combat, obscurité, métal, dragon et incolore.
  • Un deck ou starter est un jeu complet de 60 cartes toutes issues de la même série et comportant les catégories nécessaires pour jouer. Il y a tout ce qu’il faut : dé, jeton, livret explicatif, tapis de jeu… On parle aussi de deck à thème.   
  • Un booster est un paquet de 10 cartes Pokémon aléatoires vendues sous papier brillant soudé, comme les sachets Panini que l’on achetait à notre époque.
  • Un display est un pack de 36 boosters.
Détail des 11 cartes énergie pokémon JCC
Exemple d'une carte pokemon de base et sa carte évolution : Mimigal en Migalos

Ensuite, les cartes représentant les Pokémon n’ont pas toutes la même valeur, selon leur aspect et leur rareté. En gros, pour simplifier, il y a 8 types de cartes :

  • Commune (identifiée par un petit rond noir)
  • Peu commune (identifiée par un petit losange noir)
  • Rare (identifiée par une petite étoile noire)
  • Ultra rare (identifiée par une petite étoile blanche)
  • Secrète (identifiée par son numéro de classement atypique tel que 190/189)
  • Holographique (le décor dans le cadre où se trouve le Pokémon brille)
  • Reverse (la carte brille au niveau du texte sous le dessin du Pokémon)
  • Holo-reverse (toute la carte brille)

Certaines caractéristiques se cumulent bien sûr. Et puis il y a les GX, Ex, V-max… qui sont très appréciées des enfants car réputées comme fortes. Néanmoins, mon savoir s’arrête là. Si vous voulez approfondir le sujet, YouTube regorge de vidéos très utiles.  

Comment reconnaitre une fausse carte Pokémon ?

Si j’écris ce billet aujourd’hui, c’est surtout pour vous mettre en garde contre les fausses cartes qui circulent, ayant moi-même essuyé une déconvenue il y a peu. Voici donc quelques détails à vérifier :

  • Le prix. Si le lot de cartes est beaucoup moins cher sur une Marketplace que dans vos magasins habituels par exemple, ce n’est peut-être pas pour rien.
  • L’aspect. Des couleurs vives et une surface lisse et plastifiée peuvent être signe de contrefaçon. Une vraie carte Pokémon est plutôt cartonnée, avec des couleurs plus foncées. C’est souvent flagrant au dos des cartes : une bordure violette plutôt que bleu nuit est mauvais signe.
  • La taille. Il y a parfois une différence de quelques millimètres entre deux cartes : c’est que l’une n’a pas le gabarit officiel.
  • Le détail des symboles ou la taille de police.
  • Le poids semble être également différent entre les vraies et fausses cartes Pokémon.
  • L’origine. Les anciennes cartes françaises ont moins de risque de se révéler fausses que les cartes anglaises récentes.
  • Les avis clients. Ces derniers ne sont cependant pas le strict reflet de la vérité. Des avis peuvent se modifier en échange d’un geste commercial et certains novices sont heureux de recevoir des cartes brillantes sans savoir qu’elles ne sont pas commercialisées par un vendeur agréé.
exemple de fausses cartes pokémon pour comparaison

Ce qui est certain, c’est que les imitations sont parfois très bien faites et la débutante que je suis n’arrive pas toujours à les détecter. En cas de doute, le mieux est de consulter les sites officiels pour rechercher le visuel de la carte concernée et la comparer avec celle que vous possédez. Il y a par exemple le site Pokécardex.

Maintenant que les choses sont posées, n’oublions pas non plus que l’essentiel est que les enfants s’amusent. Ce n’est qu’un jeu pour eux, loin des préoccupations financières. Restez informés pour qu’ils ne se fassent pas arnaquer, montrez leur des astuces, puis laissez les collecter leurs cartes préférées ;-).

Les Pokémon ont le vent en poupe et leur consommateur revêt bien des formes. Il y a ceux qui jouent pour le plaisir, ceux qui collectionnent leurs bestioles fétiches ou ceux qui veulent terminer une série complète. Et puis il y a les vrais fans, ceux qui guettent les sorties, font les brocantes à 6h du matin et rangent tout sous pochette plastifiée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.